LOL - Les Olonnois Lisent

17 août 2018

  Le Président a disparu, Bill Clinton et James Patterson, Ed JC Lattès, 491 pages   Lecture d'été, polar bien ficelé, des chapitres courts, style incisif, un page-turner. L'intrigue  se déroule sur 3 jours, juste avant  un choc qui va anéantir les Etas-Unis. Pourquoi en dire plus ? Chaque chapitre dévoile un peu plus le décor de la Maison Blanche, le rôle des services secrets, l'objet de la menace qui plane sur le pays. Les ficelles sont là,un peu grosses parfois,  un président... [Lire la suite]
Posté par melianne à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 août 2018

Rencontre du 7 août 2018

Rencontre LOL du 7 août 2018 Après la canicule, nous étions à 7, le 7 de ce mois chez Martine. Au programme, nous avions Takawan, d’Éric Plamondon : pour ceux qui l’ont lu, unanimement une lecture qui vaut le coup et qui nous apprend beaucoup sur nos « cousins » du Canada. Noli me tangere, de Andrea Camilleri : trois ont trouvé ce court roman excellent, pour trois autres, l’intérêt est très moyen… ou moins. Puis, une tentative de nous « vendre » Le lambeau de Philippe Lançon n’a pas convaincu. Le... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 21:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 août 2018

Quand une porte claque, Pierrette Gobin-Vaillant

Quand une porte claque, Pierrette Gobin-Vaillant, Durand-Peyrolles, 109 pages Quand une porte claque est un recueil de 10 nouvelles écrites dans les règles de l’art, courtes, avec toujours une chute surprenante. Si la plupart sont rédigées sur la relation homme-femme, plus d’ailleurs sur l’échec de celle-ci, Pierrette Gobin-Vaillant, varie bien ses thèmes pour créer l’émerveillement. Quand une porte claque se déguste à petite dose, par exemple chaque soir au lit avant de s’endormir, tels ceux qui absorbent un petit carré de... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 18:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 juillet 2018

J’ai perdu Albert, Didier de Cauwelaert

J’ai perdu Albert, Didier de Cauwelaert, Albin Michel, 213 pages Depuis son enfance, Chloé héberge dans sa tête l’esprit de Albert Einstein. Avec son aide, elle aurait pu devenir une grande physicienne, si le monde scientifique l’avait prise au sérieux. Au lieu de cela, grâce aux prévisions d’Albert, elle est devenue une voyante renommée qui conseille aussi bien les grands de l’industrie que les services de sécurité, même l’OTAN fait appel à ses services. Un jour cependant, l’esprit d’Albert la quitte pour s’installer dans la tête... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 10:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 juillet 2018

Né un mardi, Elnathan John

Né un mardi, Elnathan John, Métaillé, 258 pages Ahmad, surnommé Dantala (« Né un mardi », dans la langue Haouda), est recueilli à Sokoto dans le nord du Nigéria par Sheikh Jamal, fondateur d’un mouvement islamiste, et son second Abdul-Nur. Ahmad se lie d’amitié avec Djibril, le frère de Abdul-Nur, puis tombe amoureux de Aïscha, l’une des filles de Sheikh. Tandis que Sheikh prêche par pragmatisme la paix et tente de s’entendre avec les chiites et le pouvoir corrompu et abhorré, Abdul-Nur se radicalise et, après un séjour en... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 12:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 juillet 2018

La symphonie du hasard, Douglas Kennedy

La Symphonie du hasard, Douglas Kennedy, Belfond (T. 1 : 384 p. ; T. 2 : 336 p ; T. 3 : 400 p.)     Voilà la trilogie tant attendue de l'auteur américain préféré des Français ! Et c'est une valeur sûre que cet auteur francophile prolifique ! Nous voyageons avec Alice et sa famille, son père, sa mère, ses deux frères, aux États-Unis, en Irlande, à Paris, en Amérique du Sud. Tout oppose les membres de cette famille même si l'amour les unit... parfois. Leur vie défile dans l'Amérique... [Lire la suite]
Posté par melianne à 20:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

10 juillet 2018

Réunion du 10 juillet

Ce 10 juillet nous avons pris le frais tous les six chez Anne-Christine, au fond de son jardin bien agréable… Le postulat de base étant que les absentes ont toujours tort, Claire et Simone sont accusées de tous les maux (genre, les livres manquants, ceux que l’on cherche. etc.) Ceci étant acquis, nous sommes passés aux lectures du mois. « La vie parfaite » de Silvia Avallone a été globalement apprécié (sauf Marc qui n’a pas tout lu et qui partage avec Michèle une lecture un peu entre les lignes, en tout cas pas vraiment... [Lire la suite]
Posté par monohak à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 juillet 2018

Taqawan, Éric Plamondon

Taqawan, Éric Plamondon, Quidam éditeur, 196 pages   En Gaspésie, Taqawan est le saumon qui revient pour la première fois dans la rivière de sa naissance pour frayer. La Gaspésie est une péninsule du Canada, à la frontière entre le Québec et la province de New Brunswick. Le nom vient du terme « Gespec » de la langue des Mi’gmaq, tribu amérindienne établie en Gaspésie, et signifiant « fin des terres ». Le 11 juin 1981, sur ordre du ministre québécois des Loisirs, Chasses et Pêches, 550 policiers enlèvent par... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 23:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 juillet 2018

Nole me tangere (ne me touche pas), Andrea Camilleri

Nole me tangere (ne me touche pas), Andrea Camilleri, Métaille, 139 pages Alors qu’elle s’apprêtait à publier son premier roman, Laura Garaudo, femme du renommé écrivain Mattia Todini, disparaît. Le commissaire Maurizi est chargé de l’enquête. À travers divers entretiens avec son mari, ses amants, sa meilleure amie et d’autres proches, des courriers et divers documents laissés par Laura, Maurizi cerne peu à peu la personnalité très complexe de la disparue. Il établit le lien entre sa disparition mystérieuse et son intérêt pour la... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 21:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 juin 2018

Je dansais, Carole Zahlberg

Je dansais, Carole Zahlberg, Grasset, 151 pages   Deux personnes racontent alternativement leurs émotions sans préciser les raisons de leur trouble ni ce qui les lie. L’auteure ne donne aucune indication sur celui ou celle qui s’exprime. Peu à peu, le texte se précise : la narratrice est une adolescente prise en otage et le narrateur est un jeune homme qui, à la suite d’un accident, est défiguré et effraie toutes les personnes qu’il croise. Lorsqu’il a rencontré la jeune fille dans la rue, elle n’a pas été horrifiée et il... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 23:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 juin 2018

Rencontre du 12 juin 2018

Chez Simone, Marianne absente, nous étions 8. L'ARCHIPEL DU CHIEN de PHILIPPE CLAUDEL : N'a pas provoqué d'enthousiasme réel. Les premières pages sont très belles, très lyriques et... Le sort des migrants qui fuient leurs pays par bateaux surchargés est un sujet d'actualité qui ne peut nous laisser indifférents. La description de la bassesse de l'être humain, de ce qu'il est capable de faire pour couvrir sa lâcheté nous laisse un arrière gout amer. LES 8 MONTAGNES de PAOLO COGNETTI provoque des commentaires mitigés : Un bon... [Lire la suite]
Posté par lolsibo à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 mai 2018

Vers la beauté, David Foekinos

Vers la beauté de David Foekinos (chez Gallimard, 224 pages)    Pourquoi Antoine Duris, professeur aux Beaux-Arts à  Lyon et spécialiste de Modigliani, a-t-il postulé pour un emploi de gardien de salle au Musée d’Orsay ? Mathilde, la DRH qui l’engage, comprend qu’il y a un mystère, sinon un secret ,derrière cet homme cultivé qui semble fuir toute relation sociale mais n’hésite pas à intervenir pendant le commentaire du guide officiel….. Antoine  tente de guérir d’un traumatisme, d’un immense sentiment de... [Lire la suite]
Posté par monohak à 19:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 mai 2018

Rencontre du 15 mai

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé... la partie flagornerie est terminée. J'aurais dû dire 2 puisqu'il manquait Simone et Marc excusés tous les deux ; D'abord une distribution de quelques livres en particulier Eugenia de Lionel Duroy et Hôtel du Grand Cerf de Franz Bartelt. Le sujet prévu était : Vers la beauté David Foenkinos. La discussion était fréquemment interrompue par des réflexions sur d'autres livres, en particulier Sentinelle de la pluie qui décidément a divisé le groupe. Donc pour Vers la beauté, à... [Lire la suite]
Posté par plumule42 à 10:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
09 mai 2018

My Absolute Darling, Gabriel Talent, Gallmeister, 453 p

  DU LOURD ! S'il n'y avait qu'un livre à choisir, ce serait celui-là ! Mais si vous n'êtes pas prêts à souffrir, passez votre chemin ! Nous voilà dans un univers étrange, déroutant, où se côtoient, une nature envoûtante et envahissante, des tiques et autres bestioles peu sympathiques, des armes et.... des armes, des outils divers, la forêt, l'océan et une famille désaxée ! Un père survivaliste qui, sous prétexte de préparer sa fille au chaos imminent, l'isole dans une masure crade au fond des... [Lire la suite]
Posté par melianne à 21:36 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 avril 2018

La fêlure, Kate McNaughton

La fêlure, Kate McNaughton, Les Escales,488 pages   À son réveil, après une fête, Éva découvre qu’Adam, son mari, gît sans vie dans leur lit. Après une période de deuil, elle se lance sur les traces de ce qui attirait Adam à Berlin où il rencontra entre autres une dénommée Lena Bachmann. Éva avait toujours refusé de l’y accompagner. Journaliste de guerre couronnée d’un grand prix, ce n’était pas la peur du voyage qui l’en empêchait, mais un respect pour sa mère Hanna qui avait fui Berlin-Est. Pour élargir son roman, Kate... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 17:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 avril 2018

La femme à la fenêtre

La femme à la fenêtre, A.J.Finn, Presses de la cité, 520 pages.                                 Et voilà un vrai thriller! Quand vous l'aurez commencé, vous aurez du mal à le quitter avant la fin. La narratrice, Anna vit dans une grande maison, presque seule, elle a un locataire au sous-sol mais elle le voit peu. Agoraphobe, elle survit grâce à Internet. Elle regarde des polars en noir et blanc, boit du Merlot, se gave de médicaments et observe... [Lire la suite]
Posté par plumule42 à 09:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
24 avril 2018

Strafe, Ferdinand von Schirach

Strafe, Ferdinand von Schirach,189 pages Pour une fois, pourquoi pas un commentaire sur un livre pas encore traduit en français ? Après Verbrechen (publié sous le titre Crimes) et Schuld (publié sous le titre Coupable), le célèbre juriste et auteur Ferdinand vonSchirach récidive avec Strafe (Punition?). Le principe reste le même. Dans une langue stricte dépourvue de toutes fioritures et de tout effet seyant à un juriste, l’auteur relate diverses affaires ou la différence entre droit et justice est criante. Aussi rigoureux... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 17:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 avril 2018

Sentinelle de la pluie, Tatiana de Rosnay, Ed. Héloïse d'Ormesson, 368 pages

  Âprement discuté lors de notre dernière réunion, j'ai donc lu ce roman en me disant que j'allais faire une moyenne, entre M. qui l'avait adoré, et M. qui ne l'avait pas jugé intéressant ! Pas du tout ! Ce roman démarre de manière passionnante, bien écrit, de bons personnages, du mystère dans leurs vies, des non-dits, et puis la Seine qui monte, mais jusqu'où va-t-elle monter ? Il y est question de l'amour de Paul, le père, pour les arbres à qui il consacre sa vie, du prénom des enfants, Tilia et Linden,... [Lire la suite]
Posté par melianne à 09:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 avril 2018

TAQAWAN, Eric Plamondon, Quidam éditeur, 208 pages

  Un roman original, du noir, l'érudition, de l'humour... noir aussi. « Au Québec, on a tous du sang indien..., si ce n'est pas dans les veines, c'est sur les mains » ! Nous sommes le 11 juin 1981, la police canadienne envahit la réserve de Restigouche, la pêche au saumon vient d'être interdite, les filets de pêche sont arrachés aux Indiens Mi'gmaq. Cette pêche pratiquée de manière artisanale, traditionnelle était indispensable à leur survie.  C'est un livre engagé dénonçant l'impossible... [Lire la suite]
Posté par melianne à 23:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
18 avril 2018

Le camp des autres, Thomas Vinau

Le camp des autres, Thomas Vinau, Alma,191 pages   Le récit de Thomas Vinau se déroule au tout début du XXe siècle. Pour échapper à la violence de son père, Gaspard s’enfuit dans la forêt avec son chien blessé qu’il est obligé de porter. Après quelques jours d’errance, il s’effondre épuisé. Le dénommé Jean-le-blanc le recueille, le soigne et lui propose de devenir son « apprenti ». Érudit en plantes, potions et poisons de toutes sortes, Jean-le-blanc qui vit en ermite dans la forêt, est à la fois braconnier,... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 13:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,