LOL - Les Olonnois Lisent

14 juin 2018

Rencontre du 12 juin 2018

Chez Simone, Marianne absente, nous étions 8. L'ARCHIPEL DU CHIEN de PHILIPPE CLAUDEL : N'a pas provoqué d'enthousiasme réel. Les premières pages sont très belles, très lyriques et... Le sort des migrants qui fuient leurs pays par bateaux surchargés est un sujet d'actualité qui ne peut nous laisser indifférents. La description de la bassesse de l'être humain, de ce qu'il est capable de faire pour couvrir sa lâcheté nous laisse un arrière gout amer. LES 8 MONTAGNES de PAOLO COGNETTI provoque des commentaires mitigés : Un bon... [Lire la suite]
Posté par lolsibo à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 juin 2018

Je dansais, Carole Zahlberg

Je dansais, Carole Zahlberg, Grasset, 151 pages   Deux personnes racontent alternativement leurs émotions sans préciser les raisons de leur trouble ni ce qui les lie. L’auteure ne donne aucune indication sur celui ou celle qui s’exprime. Peu à peu, le texte se précise : la narratrice est une adolescente prise en otage et le narrateur est un jeune homme qui, à la suite d’un accident, est défiguré et effraie toutes les personnes qu’il croise. Lorsqu’il a rencontré la jeune fille dans la rue, elle n’a pas été horrifiée et il... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 23:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 mai 2018

Vers la beauté, David Foekinos

Vers la beauté de David Foekinos (chez Gallimard, 224 pages)    Pourquoi Antoine Duris, professeur aux Beaux-Arts à  Lyon et spécialiste de Modigliani, a-t-il postulé pour un emploi de gardien de salle au Musée d’Orsay ? Mathilde, la DRH qui l’engage, comprend qu’il y a un mystère, sinon un secret ,derrière cet homme cultivé qui semble fuir toute relation sociale mais n’hésite pas à intervenir pendant le commentaire du guide officiel….. Antoine  tente de guérir d’un traumatisme, d’un immense sentiment de... [Lire la suite]
Posté par monohak à 19:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 mai 2018

Rencontre du 15 mai chez Marianne.

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé... la partie flagornerie est terminée. J'aurais dû dire 2 puisqu'il manquait Simone et Marc excusés tous les deux ; D'abord une distribution de quelques livres en particulier Eugenia de Lionel Duroy et Hôtel du Grand Cerf de Franz Bartelt. Le sujet prévu était : Vers la beauté David Foenkinos. La discussion était fréquemment interrompue par des réflexions sur d'autres livres, en particulier Sentinelle de la pluie qui décidément a divisé le groupe. Donc pour Vers la beauté, à... [Lire la suite]
Posté par plumule42 à 10:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
09 mai 2018

My Absolute Darling, Gabriel Talent, Gallmeister, 453 p

  DU LOURD ! S'il n'y avait qu'un livre à choisir, ce serait celui-là ! Mais si vous n'êtes pas prêts à souffrir, passez votre chemin ! Nous voilà dans un univers étrange, déroutant, où se côtoient, une nature envoûtante et envahissante, des tiques et autres bestioles peu sympathiques, des armes et.... des armes, des outils divers, la forêt, l'océan et une famille désaxée ! Un père survivaliste qui, sous prétexte de préparer sa fille au chaos imminent, l'isole dans une masure crade au fond des... [Lire la suite]
Posté par melianne à 21:36 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 avril 2018

La fêlure, Kate McNaughton

La fêlure, Kate McNaughton, Les Escales,488 pages   À son réveil, après une fête, Éva découvre qu’Adam, son mari, gît sans vie dans leur lit. Après une période de deuil, elle se lance sur les traces de ce qui attirait Adam à Berlin où il rencontra entre autres une dénommée Lena Bachmann. Éva avait toujours refusé de l’y accompagner. Journaliste de guerre couronnée d’un grand prix, ce n’était pas la peur du voyage qui l’en empêchait, mais un respect pour sa mère Hanna qui avait fui Berlin-Est. Pour élargir son roman, Kate... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 17:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 avril 2018

La femme à la fenêtre

La femme à la fenêtre, A.J.Finn, Presses de la cité, 520 pages.                                 Et voilà un vrai thriller! Quand vous l'aurez commencé, vous aurez du mal à le quitter avant la fin. La narratrice, Anna vit dans une grande maison, presque seule, elle a un locataire au sous-sol mais elle le voit peu. Agoraphobe, elle survit grâce à Internet. Elle regarde des polars en noir et blanc, boit du Merlot, se gave de médicaments et observe... [Lire la suite]
Posté par plumule42 à 09:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
24 avril 2018

Strafe, Ferdinand von Schirach

Strafe, Ferdinand von Schirach,189 pages Pour une fois, pourquoi pas un commentaire sur un livre pas encore traduit en français ? Après Verbrechen (publié sous le titre Crimes) et Schuld (publié sous le titre Coupable), le célèbre juriste et auteur Ferdinand vonSchirach récidive avec Strafe (Punition?). Le principe reste le même. Dans une langue stricte dépourvue de toutes fioritures et de tout effet seyant à un juriste, l’auteur relate diverses affaires ou la différence entre droit et justice est criante. Aussi rigoureux... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 17:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 avril 2018

Sentinelle de la pluie, Tatiana de Rosnay, Ed. Héloïse d'Ormesson, 368 pages

  Âprement discuté lors de notre dernière réunion, j'ai donc lu ce roman en me disant que j'allais faire une moyenne, entre M. qui l'avait adoré, et M. qui ne l'avait pas jugé intéressant ! Pas du tout ! Ce roman démarre de manière passionnante, bien écrit, de bons personnages, du mystère dans leurs vies, des non-dits, et puis la Seine qui monte, mais jusqu'où va-t-elle monter ? Il y est question de l'amour de Paul, le père, pour les arbres à qui il consacre sa vie, du prénom des enfants, Tilia et Linden,... [Lire la suite]
Posté par melianne à 09:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 avril 2018

TAQAWAN, Eric Plamondon, Quidam éditeur, 208 pages

  Un roman original, du noir, l'érudition, de l'humour... noir aussi. « Au Québec, on a tous du sang indien..., si ce n'est pas dans les veines, c'est sur les mains » ! Nous sommes le 11 juin 1981, la police canadienne envahit la réserve de Restigouche, la pêche au saumon vient d'être interdite, les filets de pêche sont arrachés aux Indiens Mi'gmaq. Cette pêche pratiquée de manière artisanale, traditionnelle était indispensable à leur survie.  C'est un livre engagé dénonçant l'impossible... [Lire la suite]
Posté par melianne à 23:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
18 avril 2018

Le camp des autres, Thomas Vinau

Le camp des autres, Thomas Vinau, Alma,191 pages   Le récit de Thomas Vinau se déroule au tout début du XXe siècle. Pour échapper à la violence de son père, Gaspard s’enfuit dans la forêt avec son chien blessé qu’il est obligé de porter. Après quelques jours d’errance, il s’effondre épuisé. Le dénommé Jean-le-blanc le recueille, le soigne et lui propose de devenir son « apprenti ». Érudit en plantes, potions et poisons de toutes sortes, Jean-le-blanc qui vit en ermite dans la forêt, est à la fois braconnier,... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 13:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
14 avril 2018

Les huit montagnes, Paolo Cognetti

Les huit montagnes, Paolo Cognetti, La cosmopolite Stock, 299 pages                  Le narrateur évoque ses souvenirs d'enfance à Milan. Ses parents qui aiment la montagne décident d'y passer toutes leurs vacances d'été dans un petit village. Le petit citadin rencontre Bruno, même âge, vrai montagnard. Une véritable amitié naît et les deux enfants passent leurs journées ensemble à parcourir les alpages. À l'adolescence, ils se perdent de vue. Pietro ira en Himalaya et Bruno ne... [Lire la suite]
Posté par plumule42 à 12:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
11 avril 2018

Rencontre du 10 Avril 2018

 Lorsque le chat n'est pas là, les souris.... se crêpent le chignon !!! Bon d'accord, j'exagère. C'est sur le livre "Sentinelle de la pluie" de Tatiana de Rosnay que démarre notre réunion à sept, rien que des filles (Marc est absent, Josée aussi).  Il y a celles qui ont lu le livre,  et les autres qui voudraient bien se réfugier dans un trou de souris (c'était en effet une lecture obligatoire) ! Il y a celles qui ont vraiment aimé, et les autres qui n'ont rien trouvé d'intéressant dans cette... [Lire la suite]
Posté par melianne à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 avril 2018

CEUX D'ICI, Jonathan Dee

CEUX D'ICI, Jonathan Dee, PLON, 352 pages Le livre a été présenté comme celui qui explique tout de l'arrivée de Trump au pouvoir ;  toutefois s'il est bien paru à ce moment là, l'action démarre en réalité bien plus tôt, à savoir le 11 septembre 2001 !  Son titre original, "The locals", les locaux,  colle davantage à l'univers de la middle class blanche des campagnes américaines. Roman américain, car sous l'apparence d'une ou plusieurs histoires, c'est le tableau de toute une société qui est brossé ,... [Lire la suite]
Posté par melianne à 23:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 avril 2018

Hôtel du Grand Cerf, Franz Bartelt

Hôtel du Grand Cerf, Franz Bartelt, Seuil, 346 pages Dans les années cinquante, l’actrice Rosa Guligen est décédée de façon mystérieuse dans sa chambre de l’hôtel du Grand Cerf à Reugny, petite ville belge proche de la frontière française. Nicolas Tèque, un journaliste parisien, est nouvellement chargé d’enquêter sur cet événement. À peine sur place, une série de meurtres émeut la cité, ce qui amène l’inspecteur Vertigo Kulbertus à entrer en action. À treize jours de sa retraite qu’il juge lui-même imméritée, le policier use de son... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 11:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 avril 2018

La rose de saragosse, Raphaël Jerusalmy

La rose de Saragosse de Raphaël Jerusalmy, Actes sud L’Inquisition et ses horreurs dévastent l’Espagne  en cette année 1485. La nuit ou le père Arbués, grand Inquisiteur détesté de tous, est assassiné, des affiches gravées sur un mode caricatural et ironique, fleurissent aux quatre coins de Saragosse. Torquemada, le prélat qui tyrannise tout le peuple, des aristocrates aux  «  familiers » (sorte de mercenaires, délateurs payés pour leurs informations) déclare la guerre à ces images. L’un de ces familiers est... [Lire la suite]
Posté par monohak à 19:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 avril 2018

L’archipel du chien, Philippe Claudel

Philippe Claudel nous présente son roman de façon atypique au début du Chapitre 1 : «L’histoire qu’on va lire est aussi réelle que vous pouvez l’être. Les noms des êtres qui la peuplent ont peu d’importance. On pourrait les changer. Mettre à la place les vôtres. » Nous voilà prévenus, cette histoire va nous déranger. Le décor : une île dont la situation est floue, dominée par un volcan éteint mais menaçant et qu’on n’a pas envie d’habiter. L’histoire commence par la découverte de trois cadavres de jeunes Africains sur une plage.... [Lire la suite]
Posté par plumule42 à 13:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mars 2018

Une vie sans fin, Frédéric Beigbeder

Une vie sans fin, Frédéric Beigbeder, Grasset, 360 pages La mort, quelle hécatombe ! Et quelle obsession ! Surtout lorsqu'on a promis à sa fille que jamais la mort ne nous frappera... et qu'on est un peu… narcissique.... Dans ce roman, FB accompagné de sa fille Romy, pré-ado très attachante et de son petit robot, va sillonner le globe à la recherche des dernières avancées scientifiques qui lui permettront de tenir sa promesse. Nous qui ignorions tout du transhumanisme,... [Lire la suite]
Posté par melianne à 18:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 mars 2018

Avec le corps qu'elle a, Christine Orban

Christine Orban : Avec le corps qu’elle a (Albin Michel)  Gwendoline a 20 ans, elle vit depuis bientôt 10 ans avec sa mère et son beau-père. Ce dernier, ancien ministre, homme influent, exerce une emprise perverse et dominatrice sur sa mère et, en écho, sur Gwendoline. Elle l’appelle BP, ce beau-père qui se prénomme Huber sans t, roule en voiture de luxe et les emmène en vacances dans une belle villa du midi. Enfant, elle a senti son jugement dénigrant, sans appel et souffert de son indifférence méprisante. A 20 ans, elle... [Lire la suite]
Posté par monohak à 19:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
27 mars 2018

La fissure, Jean-Paul Didierlaurent

La fissure, Jean-Paul Didierlaurent, Au diable Vauvert, 328 pages   Il existe des nains de jardins, il y a donc des représentants en nains de jardin. Tel est le cas de Xavier Berthoux, marié, un fils, un chien, une maison secondaire dans les Cévennes. Xavier travaille pour Franchon qui, après la reprise de la firme par les Américains et la délocalisation de la production en Chine, ne compte plus que quatre employés. La vie de Xavier n’a rien d’intéressant ni de spectaculaire, jusqu’à ce week-end où il découvre une... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 16:45 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,