De Chimamanda Ngozi Adichie

 Le livre de poche

HibiscusL’histoire se passe au Nigeria, au moment du coup d’état qui secoue le pays et dégénère en émeutes d’étudiants, lassés de voir leur avenir s’assombrir dans un pays ravagé par l’ignorance et la corruption. La plupart des villageois idolâtrent des dieux païens et ont recours à la sorcellerie, mais la religion catholique s’impose peu à peu.

Kambili a 15 ans. Elle vit avec son frère et ses parents à Enugu, une vie confortable, car son père, Eugène est un notable, reconnu et apprécié pour sa générosité et son altruisme.

Mais chez lui, Eugène est un autre homme. Il régit sa famille selon les rites implacables d’une religion entièrement tournée vers la chasse au péché. Ses enfants et sa femme sont soumis à un emploi du temps millimétré, fait de rigueur et de prières.

Un jour, Kambili et son frère vont en vacances chez leurs cousins et découvrent un autre univers.

La rebellion n’est pas loin, surtout pour défendre leur mère, qui ne s’oppose pas aux sévices que leur impose Eugéne.

Pourtant, le conflit qui les dressent contre  leur père,leur révèlera la vraie personnalité de leur mère, prête à tout pour défendre ses enfants et revivre, enfin.

Une histoire familiale  autour du fondamentalisme religieux, un drame qui prend ses racines dans l’histoire même de l’ Afrique mais qui n’est pas sans rappeler d’autres récits, sous d’autres latitudes.

Et la voix de Kambili, qui raconte et s’interroge, montre comment la tyrannie d’un parent peut-être longue à dépasser.