Ronce-Rose, Éric Chevillard, Minuit, 141pages

 

Ronce-RoseRose note ses impressions quotidiennes dans un carnet qu’elle cadenasse, une sorte de journal intime. L’additif Ronce à son prénom lui a été donné par Mâchefer parce qu’elle l’« escalade » de temps en temps.

Au début et sur une longue partie du texte, il n’est pas du tout clair qui est Ronce-Rose. Une femme restée infantile ? Une jeune femme naïve ? Une maîtresse immature ? Une enfant au comportement d’adulte ? Ronce-Rose sait beaucoup de choses que Mâchefer lui a apprises. Elle est intelligente, cultivée, a un sens de l’analyse (parfois assez particulier) et une désarmante logique simpliste. Par exemple, si Mâchefer peut faire des ricochets au bord de l’eau, c’est parce que la mer ne veut pas reprendre tout de suite les galets qu’elle a aplatis et rejetés sur la plage. Son langage est à la fois cultivé et primaire. Mâchefer est un dieu pour elle et il la protège plus que la prunelle de ses yeux.

Dans leur voisinage, il y a Scorbelle, à coup sûr une sorcière dont il faut se méfier. Il y a aussi un unijambiste se déplaçant avec des béquilles. Il lui manque la jambe droite ou la gauche, selon qu’il s’approche ou s’éloigne de Ronce-Rose. Enfin Bruce, l’ami indéfectible de Mâchefer. Tous deux travaillent dans des banques, la nuit. Comme ils aiment plaisanter, ils se déguisent pour aller travailler.

Un jour cependant, Mâchefer ne revient pas. Ronce-Rose part à sa recherche en laissant des traces sur son passage afin que Mâchefer puisse la retrouver rapidement s’il revenait avant qu’elle soit de retour à la maison.

Le roman d’Éric Chevillard prend parfois la forme d’un conte. Merveilleusement bien écrit, on ne peut que se prendre d’affection pour Ronce-Rose et avoir de la sympathie pour le bienveillant Mâchefer dont on devine les activités pas très légales. Nulle part ce roman ne dévoilera explicitement la relation entre ces deux personnages dont la nature est celle d’entre un père vénéré et une fille adorée. Si certaines incertitudes sont levées, nombre de points restent cachés et le suspense est maintenu au-delà de la dernière page.

olonnois85