contentChantal Thomas nous livre ici un portrait de sa mère, la fantasque Jackie, éprise de liberté et d’indépendance. Un roman sous le signe de l’eau, puisque Jackie vivra toute sa vie en osmose avec les éléments liquides. Née en 1909, elle se baignait, jeune fille dans les eaux du grand canal, à Versailles, au mépris des convenances. Puis, de Lyon à Arcachon, elle poursuivra ses ivresses aquatiques au bord de l’Atlantique, par tous les  temps.  Enfin, jeune veuve, elle changera de mer pour le midi, Nice et son azur plus constant.

Au gré de ses pérégrinations, de ses nages, elle emmène Chantal, sa fille, qui ouvre ici son carnet de souvenirs. Une enfance libre, sans contraintes, aux côtés de cette mère bienveillante, parfois irréelle, peut-être indifférente. Qu’importe, Chantal aura sa grand-mère, ses amis de la plage, sa vie d’enfant à l’ombre de cette nageuse qui bravait le vent, la pluie pour crawler tous les jours. Une drogue, Une addiction. Un refuge contre l’austérité d’une vie pas choisie. Un combat.Petite

A ses côtés l’enfant a grandi et, l’adulte qu’elle est devenue  cherche, elle aussi, dans l’eau et la nage une ressemblance, une accointance.

Ecrit sur un ton neutre, sans porter aucun jugement, l’auteure accomplit le tour de force de nous livrer cette relation mère-fille singulière qui pourtant réussit à parler à chacune de nous.