Joyeux suicide et bonne année, Sophie de Villenoisy, Livre de poche / Denoël, 214 pages

 

Joyeux suicideSylvie Chabert s’occupait très intensivement de son vieux père veuf. Après le décès de celui-ci, elle est désœuvrée et n’a plus de perspective, plus d’avenir, malgré la belle somme qu’il lui lègue. Les fêtes de fin d’année approchent, elle décide donc de se suicider.

Elle en parle au psy le plus proche de son domicile. À sa grande surprise, il ne tente pas de la dissuader et fixe même la date au 25 décembre entre 14h30 et 16h30. Seule condition : elle devra lui rendre visite hebdomadairement, soit six séances précédées d’un exercice. Le premier sera de trouver une expérience qui contrarie sa pudeur. Pour cette première épreuve, Sylvie choisit un rasage intégral, qui sera un premier fiasco.

Malgré l’idée morbide, le texte de Sophie de Villenoisy est plutôt gai, alerte et rédigé avec beaucoup d’autodérision et cocasserie. Comme dans toute bonne comédie, il contient cependant un côté sérieux et des éléments tragiques. Un livre très court qui procure d’autant plus de plaisir, un excellent cadeau de fin d’année qui n’encombre pas longtemps la table de chevet. Pour les personnes en période en dépression, une garantie de guérison est livrée en sus.

olonnois85