Trois saisons d’orage, Cécile Coulon, Vivianne Hamy, 263pages

 

Trois saisons d’orageLe village des Fontaines est adossé aux falaises des Trois-Gueules et vit de l’extraction minière. Les Lyonnais regardent avec mépris et dédains ses habitants et ses ouvriers nommés les « fourmis blanches ».

Après la guerre, André, un médecin lyonnais dégouté de la ville, vient s’installer aux Fontaines. Il a eu auparavant une aventure avec Cécile qui mettra un fils au monde, Bénédict. Cécile refuse de quitter la ville, mais acceptera que Bénédict rejoigne son père et devienne à son tour médecin. Bénédict épousera Agnès qu’il a rencontrée pendant ses études à Lyon et qui, contrairement à Cécile, suivra son mari aux Fontaines. Ils auront une fille, Bérengère, la première de la famille à être des Fontaines. Au collège déjà, Bérengère s’éprend de Valère, fils de paysan et camarade de classe. Seule Agnès semble entraver le couple Bérengère-Valère.

Le roman de Cécile Coulon commence de manière glauque. Peu à peu l’atmosphère devient plus sereine, mais le texte perd son rythme. Le milieu de roman devient très répétitif, l’auteure s’enlise dans des redites et laisse trop tôt entrevoir ce qui va suivre. Elle se reprend très bien sur la fin, mais sans parvenir à effacer la partie rébarbative. Il aurait suffi d’être plus stricte, de raccourcir quelques chapitres. Le texte aurait peut-être perdu une dizaine de pages, mais aurait gagné en tension.

 olonnois85