29 novembre 2018

La belle n’a pas sommeil, Eric Holder

La belle n’a pas sommeil, Eric Holder, Seuil, 224 p. Antoine est un bouquiniste étrange, planqué au fond d’une forêt du Médoc, entre vignes et océan. Il vit au rythme d’une nature tantôt hostile, tantôt complice, aux côtés du petit peuple d’un village voisin. Il y a Jean-Louis, l’agriculteur, Marco le garde-champêtre, Laurence, la brocanteuse et la belle Marie, boulangère et amante passagère. Il y a surtout Jonas, qui fuit sa vie parisienne pour vivre comme un clochard en pleine forêt. Tous ces personnages jouent une partition... [Lire la suite]
Posté par monohak à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 novembre 2018

Elle et Lui, Pierrette Gobin-Vaillant

Elle et Lui, Pierrette Gobin-Vaillant, Vent-des-Lettres, 120 pages   Bien que plus récent que Quand une porte claque (voir commentaire d’août 2018), ces nouvelles de Pierrette Gobin-Vaillant paraissent pourtant moins évoluées. Aussi bien en qualité qu’en quantité (longueur) la différence entre les textes est très variable et ils sont inégalement bien travaillés. Dommage, son œuvre précédente avait beaucoup plu. Cette fois, le lecteur reste sur sa faim. olonnois85
Posté par Olonnois85 à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 novembre 2018

Mittagsstunde, Dörte Hansen

Mittagsstunde, Dörte Hansen, Pinguin Verlag, 319 pages À l’ombre des cerisiers était l’histoire d’une maison et de ses habitants. Dans son nouveau roman Mittagsstunde (Pause de midi !), pas encore traduit de l’allemand, Dörte Hansen raconte celle de Brinkebüll, un village de la Friese du nord. Le café du village, comme toujours autrefois, sert de centre social et la famille du tenant de celui-ci a donc le rôle principal. Après la guerre, sept mois seulement après le retour Sönke Feddersen d’un camp de prisonniers en Russie, sa... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 16:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 novembre 2018

Salina, Laurent Gaudé

Salina les trois exils, Laurent Gaudé, Actes Sud, 149 pages Salina n’est pas un roman, mais un conte. Pas un conte de fées pour enfants, mais un conte pour adultes, à la fois dur, mystique, poétique et de toute beauté. Comme un rêve et un cauchemar en même temps. Violence et douceur, amour et haine se côtoient, s’entrecroisent, changent de camps. L’histoire en elle-même est secondaire, seule prime la façon d’être racontée. Ici, toute logique, tout réalisme, toute plausibilité, toute vraisemblance sont abandonnés, ou plutôt assemblés... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 12:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 novembre 2018

Rencontre du cercle LOL du 13 novembre

CR réunion du 13 novembre chez Marianne.  Il ne manque que Josée qui s'est excusée. Sur la table, beaucoup de livres et beaucoup de chocolats pour une dégustation, comme cela avait été décidé le mois dernier ; Tout d'abord Trois fois la fin du monde de Sophie Divry : Ce livre a été apprécié par plusieurs personnes. Avec des phrases précises et quelques descriptions poétiques, l'auteur, en 3 parties bien distinctes, la prison, la survie après une catastrophe et la solitude, évoque la difficulté et même l'impossibilité pour... [Lire la suite]
Posté par plumule42 à 22:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 novembre 2018

Trois fois la fin du monde, Sophie Divry

Trois fois la fin du monde, Sophie Divry, Notabilia, 235 pages Joseph Kamel se laisse convaincre par son frère Tonio de participer à un braquage. Celui-ci tourne mal, la police abat Tonio et arrête Joseph. Il apprend à ses dépens tous les côtés sordides des prisons françaises : violence, promiscuité, injustice, dépendance, etc., parfaite école de la délinquance et du banditisme. Conséquence d’une catastrophe nucléaire, par miracle immunisé contre les radiations mortelles, rare survivant, il parvient à s’enfuir et se réfugie... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 15:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 novembre 2018

À son image, Jérôme Ferrari

À son image, Jérôme Ferrari, Actes Sud, 224 pages   Après un reportage en ex-Yougoslavie, Antonia est revenue en Corse. Un soir, elle croise par hasard Dragan en tenue de la Légion étrangère qu’elle a connu comme soldat dans le restant de l’armée yougoslavealorsen décomposition. Après une longue nuit de discussion, malgré la fatigue, elle rentre chez elle et décède suite à d’un accident de voiture. C’est son oncle et parrain devenu prêtre qui est chargé de l’homélie. Las d’enterrer de jeunes victimes de la violence... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 16:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,