Compte rendu du 12 mars 2019

Je ne sais pas si ce sont les rafales de vent à l’extérieur ou l’odeur du gâteau à la banane, à moins que ce ne soit le parfum du gâteau avec glaçage « chamallow » qui a excité nos esprits et nos papilles, mais un joyeux brouhaha s’est élevé dans la véranda d’Anne-Christine, dès notre arrivée.

 Une vive discussion a été lancée au sujet des « pitchs » publiés dans le blogue « lol ». Un modérateur doit-il intervenir afin que les avis soient plus mesurés, évitant ainsi de décourager les lecteurs potentiels à la lecture d’un avis trop négatif ? La décision est prise de ne rien changer pour l’instant tout en restant attentif.

 Avant d’entrer dans le vif du sujet « les livres du mois », nous rappelons deux règles d’ordre organisationnel :

 — La personne qui prend le livre en premier s’engage à lui donner la priorité dans ses lectures afin de le faire passer rapidement aux autres lecteurs.

— Lors de nos réunions, nous parlerons tout d’abord des livres du mois, avant les autres lectures.

 Véronique Ovaldé — Personne n’a peur des gens qui sourient

 Effectivement, des sourires ravis apparaissent sur les visages de celles qui ont beaucoup aimé les magnifiques descriptions, le style très personnel d’Ovaldé, le rythme, parfois la drôlerie et l’histoire accrocheuse qui nous est racontée. Le suspense est présent et nous nous laissons prendre à l’hameçon et tromper effrontément ! Seul un bon écrivain peut nous prendre ainsi dans ses rets. Nous en oublions même de voir que l’héroïne avec son côté — bonne mère — est plutôt parano, criminelle et que la fin est immorale. Bravo pour le tour de passe-passe !

 

 Julian Barnes — La seule histoire

 Ah le premier amour ! l’auteur nous entraîne dans ses souvenirs pour nous raconter cette histoire mélancolique, peu ordinaire qui nous laisse un goût doux-amer. Lorsque l’on sort des sentiers battus (différence d’âge) le chemin s’annonce difficile pour Paul (19 ans) et Susan (49 ans-mariée-2 enfants). Très agréablement écrit nous avons suivi cette descente aux enfers pour elle (alcoolisme — maladie) et les tentatives de Paul pour conserver vivant cet amour. Beau est triste à la fois ce livre nous montre la difficulté de la transgression, nous touche par la sincérité de Paul (sous emprise de Susan ?) Paul se culpabilise, regrette, souffre, fait le maximum pour Susan qui ne parviendra pas au fil des ans à assumer ses choix, malgré son amour. Nous avons apprécié la finesse de l’écriture, l’ambiance un peu surannée, la tristesse qui se dégage du texte. Une petite critique : nous aurions aimé ressentir davantage leur passion à la naissance de leur amour. Un beau livre prenant et tellement nostalgique.

 Anne Patchett — Orange amère

 En cours de lecture – Les premiers retours sont positifs — à suivre.

 Franck Bouysse — Né d’aucune femme

Ce livre est de nouveau cité. Nous soulignons la musique des mots (la scansion) la poésie, la bonne construction, l’histoire belle et terrible. Nous avons aimé et découvert cet auteur. Une seule lectrice a trouvé le sujet rebattu et n’a pas aimé du tout.

 Jeannette Bougrab — Lettre aux femmes voilées et à ceux qui les soutiennent

 Avec tolérance, nous poserons un voile pudique sur nos ressentis et nos avis divergents.

 Propositions de futures lectures :

 Marc Roger — Grégoire et le vieux libraire

Avec un titre pareil, évidemment notre attention est en alerte. Un jeune du genre en galère, un vieillard ancien libraire, Parkinson, un EHPAD, leur rencontre, tous les ingrédients sont réunis pour donner l’envie de lire cette histoire qui met du baume au cœur. (On évoque un thème proche chez Valérie Perrin – Les oubliés du dimanche)

Nadia Ghulam — Cachée sous mon turban

Une jeune Afghane dirige tous les jours la prière à la mosquée, afin de pouvoir subvenir aux besoins de sa famille. Elle se cache sous son turban pour être prise pour un garçon et échapper à la sagacité des talibans...

Histoire vraie incroyable, 10 ans dans la peau d’un homme !

Lecture commune pour le mois prochain :

L’Empreinte — Alexandra Marzano-Lesnevich

 Un second livre en attente de choix :

Les Gratitudes — Delphine de Vigan

ou

De si bons amis — Joyce Maynard

Qui fait le choix ? Les accros pourront lire les deux !

Quelques apartés, certainement passionnants, m’ayant échappé, je suis désolée de ne pas pouvoir, hélas, vous en faire part !

 Dehors le temps ne s’était pas amélioré, pluie et vent violant. C’est donc avec plaisir que nous avons profité du cocooning de la véranda en buvant un excellent rooibos et, oh, surprise, un troisième gâteau surprenant nous a été présenté, tout noir, tout rond, au charbon (si, si) et à l’avocat ! Original n’est-ce pas ? Les spécialistes en gourmandises étant absolument sous le charme des différentes douceurs, se sont mises (mis) à goûter, commenter et surtout, à en reprendre avec délice. (Je ne dénoncerai personne)

Merci à miss Top Chef !

 Prochaine réunion, le 9 avril chez Michèle

lutece11