Transparence, Marc Dugain, Gallimard, 222 pages

Transparence

En 2060, la directrice de la société Transparence, spécialisée dans la collecte et le traitement de données des individus, s’apprête à renverser l’économie mondiale. Au lieu de chercher l’immortalité biologique, comme Google, elle est parvenue à créer un double d’elle-même en transplantant dans un corps minéralogique les millions de ses données personnelles recueillies au cours de sa vie. Cette nouvelle révolutionnaire va bouleverser le monde. Le corps minéralisé n’a pas besoin de manger et boire, ce qui rendra l’agriculture et l’élevage superflu ; il n’est pas sensible aux maladies et ne décrépit pas ; ainsi les médecins et les hôpitaux deviendront inutiles, l’industrie médicale et pharmaceutique disparaîtra. Pour les mêmes raisons, tous les domaines liés aux besoins humains connaîtront le même sort.

La sociéTransparence, grâce à son programme Endless, promet de rendre chaque humain immortel, s’il remplit plusieurs conditions : il doit avoir laissé Endlessenregistrersuffisamment de données biologiques et personnelles au cours de sa vie, il doit en plus répondre à certains critères moraux, enfin, le transfert ne peut s’opérer qu’avec la fin de son enveloppe biologique, c’est-à-dire une fois morte. Pour cette raison, la directrice de Transparence a procédé elle-même à son propre assassinat comme l’affirment deux témoins à la police.

 

Ce roman utopiste de Marc Dugain se penche sur le rêve d’immortalité, tout comme sur de nombreux maux de notre société actuelle, tels que l’écologie, la puissance des dictatures ou de l’emprise de l’intelligence artificielle, et la collecte des données personnelles. L’auteur prédit, en plus de ces périls, une surpopulation sur une surface habitable de plus en plus réduite de la planètesuite à la montée des eaux due au réchauffement climatique. Le pays de « la révolution à condition que rien ne bouge » est évoqué, tout comme Donald Trump (cible des plus importantes critiques), et quelques dictateurs.

Ce mélange du présent et de l’avenir est cependant le point faible de ce roman. Les questions actuelles sont trop mises en avant et la source de tous les problèmes futurs.

Malgré cette faiblesse ponctuelle, Transparenceest une excellentecritique de notre société. Il en découle une vision pessimiste de l’avenir l’homme et de notre planète.

À travers son héroïne, Marc Dugain livre une version utopique très originale de l’immortalité. Elle pourrait donner lieu, comme dans son roman, à de très intéressants débats, sur le sens de ce fantasme. Serait-ce un rêve ou un cauchemar ?

olonnois85