28 février 2019

Lettre aux femmes voilées et à ceux qui les soutiennent, Jeannette Bougrab

Lettre aux femmes voilées et à ceux qui les soutiennent, Jeannette Bougrab, Cerf, 191 pages   Il est à craindre que, malgré son titre, la lettre de Jeannette Bougrab ne sera pas lue par ceux à qui elle est destinée, mais par ceux qui sont déjà convaincus. Cet essai décrit la situation catastrophique de la position des femmes dans quelques pays où l’islam s’est imposé (Iran, Algérie, Indonésie, Arabie saoudite, etc.), souvent dicté par le wahhabisme. La perte des hommes de ces régions de leur rang dans le monde moderne les... [Lire la suite]

23 février 2019

Né d’aucune femme, Franck Bouysse

Né d’aucune femme, Franck Bouysse, La manufacture du livre, 334 pages   Le roman de Franck Bouysse se déroule probablement à la fin du XIXe ou début du XXe siècle. Gabriel, le prêtre d’un village, a récupéré sur une morte dans un hospice psychiatrique des cahiers rédigés en cachette. Rose, aînée des quatre filles d’un pauvre paysan, a été vendue par son père au maître des forges. À 14 ans (elle prétend en avoir 16) elle est chargée dans un premier temps des tâches ménagères et de la préparation des repas. Dans le... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 18:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 février 2019

Personne n'a peur des gens qui sourient, Véronique Ovaldé

Personne n'a peur des gens qui sourient, Véronique Ovaldé, Editions Flammarion, 264 pages Le livre commence comme un thriller. Gloria décide de tout quitter avec ses deux filles qu'elle adore. Elle a peur et fuit un danger. Elle laisse les bords de la Méditerranée pour rejoindre la maison de sa grand-mère décédée, en Alsace, dans un endroit isolé où elle pense trouver la tranquillité. C'est l'été. Les filles, peu enthousiastes à leur arrivée, s'habituent à leur nouvelle vie.  Avec habileté, l'auteure passe... [Lire la suite]
18 février 2019

Grégoire et le vieux libraire, Marc Roger, Albin Michel

Grégoire et le vieux libraire, Marc Roger, Albin Michel, 234 pages Grégoire a raté son bac. Pour soulager sa mère qui l’élève seule, il accepte un emploi dans une maison de retraite. Il travaille aux cuisines, à la lingerie, à la distribution des repas, partout où son aide peut être utile. Un jour, il entre chez de M. Piquier, un ancien libraire original, avec ses trois milles livres dans sa chambre. Le vieil homme souffre de la maladie de Parkinson et sa vue défaillante l’empêche de pouvoir lire. Il demande à Grégoire de lui faire... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 février 2019

Rencontre LOL du 12 février 2019

Nous nous retrouvons au complet (c'est rare) chez Claire. Après quelques considérations sur le soleil magnifique qui nous annonce le printemps, les échanges, vifs et passionnés s'engagent rapidement.   SÉROTONINE de Michel HOUELLEBECQ : Les avis sont tranchés entre ceux qui aiment : pages sublimes et ceux qui n'aiment pas : Gros potentiel en fin de course. Roman sur le remords et le regret, style intéressant, pages superbes. La solitude d'un homme qui est passé à côté de l'amour de sa vie. Le... [Lire la suite]
Posté par lolsibo à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 février 2019

Sérotonine, Michel Houellebecq

Sérotonine, Michel Houellebecq, Flammarion, 347 pages   Le narrateur veut se séparer de sa compagne, une Japonaise adepte du gang-bang humain et canin, non pas à cause de ce penchant particulier qui ne le dérange pas, mais plutôt de ses autres travers, comme sa propension à passer des heures à se maquiller. Plutôt qu’affronter les complications de cette rupture qu’il appréhende, il choisit de rompre tout ce qui le lie de près ou de loin avec elle, quitte son logement, son travail, ses habitudes et se réfugie dans un hôtel.... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 14:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 février 2019

Rompre, Yann Moix

Rompre, Yann Moix, Grasset, 108 pages Un grand cinéaste en phase dépressive suite à sa séparation de sa compagne est interviewé. Les questions sont très brèves, les réponses plus longues. Ce court roman de Yann Moix est pleinement dans l’air du temps : nombriliste et geignard. Derrière le cinéaste non nommé, on devine l’auteur lui-même. Le « je » domine tout le texte, l’apitoiement sur sa pauvre personne exécrable. Malgré sa brièveté, le texte ne prend pas et après trente pages si lassants que rompre la lecture... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,