28 mars 2015

Eldorado, Laurent Gaudé

Eldorado, Laurent Gaudé, Acte Sud/J’ai lu, 220 pages   Le commandant Salvatore Piracci fait partie d’une unité italienne de surveillance des mers. Le plus souvent, sa mission prend la tournure de sauvetage de clandestins en quête de l'« Eldorado », c’est-à-dire atteindre l’Europe sans se faire prendre. Lors d’une escale à son port d’attache Catana, une jeune femme dont il a sauvé la vie quelque temps plus tôt, le prie de lui trouver une arme. Elle veut retrouver le passeur qui fit abandonner en pleine mer le bateau... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 13:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 mars 2015

La Saison des mangues, Cécile Huguenin

La Saison des mangues, Cécile Huguenin, Éditions Héloïse d’Ormesson, 172 pages   Peu avant l’indépendance de l’Inde, l’indou Murugan vend sa fille Radikha d’une très grande beauté [Comment fait-elle pour être si attirante sans jamais chercher à séduire. p. 16] qu’elle doit à sa mère [Tous ceux qui ont approché Radikha ont été littéralement irradiés par sa beauté. Héritage de sa mère, morte sans avoir eu le temps de lui expliquer comment s’accommoder de ce cadeau empoisonné qui attire la jalousie des dieux et tôt ou tard... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 23:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 mars 2015

LORRAINE FOUCHET et GREGOIRE DELACOURT

Rencontre dédicace avec Lorraine FOUCHET et Grégoire DELACOURT le 26 février 2015.  Bonne humeur, ambiance simple et détendue furent au rendez-vous en ce jeudi pluvieux avec un public curieux comme nous l'aimons.  La conversation entre les deux "camarades" fut bien agréable, ils se connaissent et s'apprécient ce qui n'est peut-être pas si courant dans ce milieu... ils nous ont donc chacun parlé du livre de l'autre avec plaisir.  Lorraine Fouchet nous a parlé de son père, de son passé de résistant de la première... [Lire la suite]
Posté par Lapoulkipon à 11:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 mars 2015

Madame Seyerling, Didier Decoin

  Madame Seyerling, Didier Decoin (membre de l'académie Goncourt), Seuil, 295 pages.   L'écrivain Antoine Dessangles décide de cesser d'écrire. Inconséquent, il n'en parle ni à ses amis ni à son éditeur, pas même à sa femme. Il leur fait croire qu'il travaille à un nouveau roman Emma et Anna.   Sous prétexte de devoir rédiger un article pour une revue, il part, seul, à New York. Là-bas, il loue une maison juste en face de celle de Madame Seyerling, une noire dont la fille a été condamnée à la peine capitale... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 16:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 février 2015

Du domaine des Murmures, Carole Martinez

Du domaine des Murmures, Carole Martinez, Prix Goncourt des lycéens 2011, Gallimard, 201 pages   À la fin du XIIe siècle, le seigneur des Murmures a encore plusieurs fils, mais plus qu’une seule fille, Escarmonde, qu’il adule. Il a retardé le plus longtemps possible le moment d’accorder la main de celle-ci à Lothaire, un preux, mais très rustre chevalier. Le jour du mariage, Escarmonde dit « non » et se coupe l’oreille pour bien démontrer sa détermination. Elle prie son père, dont l’honneur est remis en cause par... [Lire la suite]
19 février 2015

Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, Modiano

Je l'ai tout de même fini ! Modiano le nostalgique, le charme, la belle écriture fine et délicate, les atmosphères floues, la nostalgie du passé et les douleurs de l'enfance et de l'abandon, tout y est.... Ca commence comme une "vraie histroire", comme une fausse enquête policière, un début précis : un répertoire perdu et rendu par un couple bizarre qui va conduire le narrateur à se souvenir de son passé.  Puis tout devient confus et nous voilà dans un  labyrinthe, dans un film des années 1950 en noir et blanc, dans Paris... [Lire la suite]
Posté par Lapoulkipon à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 février 2015

Le grand Cœur, Jean-Christophe Rufin

Le grand Cœur, Jean-Christophe Rufin, Éd. Gallimard (folio), 575 p.     Originaire de Bourges comme Jacques Cœur, Jean-Christophe Rufin tenait à rédiger une biographie de presque son voisin. Il choisit dans ce but la forme autobiographique, rédigée sur l’île grecque de Chios peu avant la mort de son personnage. Délaissant grandement le côté commerçant du grand Argentier de Charles VII, Jean-Christophe Rufin s’attache à faire ressortir la face romanesque et romantique de Jacques Cœur pour le rendre plus humain,... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 11:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 février 2015

La Porte des Enfers, Laurent Gaudé

 La Porte des Enfers, Laurent Gaudé, Actes Sud, 267 pages La vie de Matteo et de Giuliana va basculer un matin de juin 1980 à Naples, quand Pippo leur petit garçon de 6 ans est tué par une balle perdue, alors que son père l'emmenait à l'école. Dès lors Giuliana n'aura de cesse de laisser éclater sa colère, de crier vengeance. Inconsolable elle quitte son mari, Naples, et sombre dans la folie. Desespéré lui aussi, Matteo devient une ombre, il sillonne les rues de Naples pendant des nuits entières au volant de son taxi.... [Lire la suite]
Posté par Ozette à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 février 2015

Pourquoi j’ai mangé mon père, Roy Lewis

Pourquoi j’ai mangé mon père, Roy Lewis, Éd. Acte Sud (pocket), 183 P. Traduit de l’anglais par Rita Barisse et Vercors (auteur de Les animaux dénaturés)     Pendant le pliocène, Édouard a compris que le pithécanthrope, genre dont il fait partie, ne peut survivre qu’en évoluant. Pour lui, un retour à la vie dans les arbres, comme le conseille son frère Vania, est hors de question. Pour protéger les siens, il apprend à capturer le feu. Il incite aussi ses fils à innover. Il ne leur suffit plus de tailler grossièrement des... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 22:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 février 2015

Le vieux qui lisait des romans d’amour, Luis Sepúlveda

  Le vieux qui lisait des romans d’amour, Luis Sepúlveda, Éd. Métailié, 121 p.   Traduit de l’espagnol (Chili) par François Maspero   Après avoir quitté son village pour chercher à vivre décemment, Antonio José Bolivar Proaño, veuf de Dolores Encarnación des Santísimo Sacramento Estupiñán Otavalo, est resté la plus grande partie de sa vie parmi les Shuars, un peuple indigène de la forêt amazonienne, qui l’ont traité comme l’un d’eux, sans qu’il devienne l’un d’eux. Devenu vieux, en attendant sa fin et se fasse... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 22:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,