22 janvier 2016

Un paradis trompeur, Henning Mankel

Un paradis trompeur, Henning Mankel, Seuil/Points, 397 pages À 17 ans, en 1904, Hanna Renstöm est contrainte par sa mère de quitter sa famille pour fuir la famine qui menace la Suède. Le riche commerçant et armateur Jonathan Forsman la recueille quelque temps avant de l'engager comme cuisinière sur l'un de ses bateaux en partance pour l'Australie. À l'embarquement, Hanna fait connaissance du second Lars Lundmark. Ils s'éprennent l'un de l'autre et s'épousent pendant d'une escale à Alger. Descendu à terre lors d'un ravitaillement à... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 12:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 janvier 2016

Quand on s'appelle Simone, Corinne Naa

Quand on s'appelle Simone, Corinne Naa, La Grande Ourse, 180 pages   Dans la famille Molière, tous les personnages sont atypiques. La grand-mère, guérisseuse par pose des mains à ses heures, garde pour elle un secret. Son fils Gino est policier et collectionne les couteaux auxquels il donne un nom, sa belle-fille Gisèle, également policière, fait du culturisme et s'occupe plus de ses muscles que de sa fille Simone. Celle-ci se perd dans ce monde, ne trouve pas ses repères. Sa vie bascule lorsqu'elle découvre le secret de sa... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 23:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 janvier 2016

Rencontre en janvier

Notre première rencontre de l'année 2016 s'est déroulée à 6 ce 12 janvier au milieu d'un jardin botanique. En premier nous avons parlé comme prévu de 2084 la fin du monde de Boualem Sensal. Deux n'avaient pas eu le livre en main, deux avaient abandonné la lecture après une cinquantaine de pages et deux l'ont lu en entier. Difficile de défendre ce roman jugé glauque, triste, déprimant, par moment déroutant, manquant de conséquence et mal construit. Et pourtant, certaines qualités peuvent être réfutées. Des parallèles avec les... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 19:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 janvier 2016

PANDEMIA - Franck THILLIEZ - Fleuve Noir

PANDEMIA - Franck THILLIEZ - Fleuve Noir 642 pages  Vous qui entrez, laissez toute espérance. DANTE, la Divine Comédie Enfin, l'utilisation du vivant pour détruire d'autres êtres vivants porte une charge émotionnelle liée aux fondements mêmes de notre espèce (...) et peut paraître une violation ou une transgression par l'homme d'un tabou de la vie. Patrick BERCHE, L'Histoire secrète des guerres biologiques Nouvelle aventure pour Franck SHARKO et Lucie HENNEBELLE qui nous embarquent une fois de plus dans les tréfonds de... [Lire la suite]
Posté par Ozette à 15:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
08 janvier 2016

2084 La fin du monde, Boualem Sansal

2084 La fin du monde, Boualem Sansal, Gallimard, 274 pages   Après une guerre dévastatrice avec usage de la bombe atomique, Abi a créé l’Abiland où est vénéré le dieu Yölah dont les commandements sont écrits dans le Gkabul. Boualem Sansal décrit une dictature entre théocraties, comme en Iran du temps de l'ayatollah Khomeni ou en Afghanistan sous les talibans, oligarchie comme dans les pays communistes dans leurs heures les plus sombres, et monarchie comme en Corée du Nord ou une ploutocratie, ou encore comme actuellement... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 14:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 décembre 2015

Le roi tué par un cochon, Michel Pastourel

Le roi tué par un cochon, Michel Pastourel, Seuil, 208 pages plus annexes   Philippe, fils aîné de Louis VI, dit le Gros, fut sacré et couronné à Pâques 1129 et porta dès lors le titre de « roi désigné » (rex designatus), tandis que son père demeurait « roi couronné » (rex coronatus). Cette nomination permettait à la dynastie capétienne d'éviter l'élection du roi, comme à l'époque mérovingienne et carolingienne. Cependant, le 13 octobre 1131, un cochon domestique errant provoqua la chute mortelle... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 16:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 décembre 2015

Un cheval entre dans un bar, David Grossmann

Un cheval entre dans un bar, David Grossmann, Seuil, 228 pages Dovalé G., un humoriste de troisième classe sur le déclin, se produit dans une petite ville israélienne. Ses blagues d'un goût douteux, sans humour profond, mais une authentique dérision, mettent à mal son public sans niveau qui entre dans son jeu. Quelques jours plus tôt, Dovalé a supplié l'ex-juge de district Avishai Lazar d’assister à son lamentable spectacle. Ils s'étaient connus pendant leur scolarité, mais s'étaient perdus de vue depuis. C'est ce dernier qui... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 11:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 décembre 2015

Titus n'aimait pas Bérénice, Nathalie Azoulai

Titus n'aimait pas Bérénice, Nathalie Azoulai, Éditions P.O.L., 315 pages   Titus et Bérénice s'aiment. Titus est cependant marié avec Roma dont il a des enfants et dont il ne veut pas se séparer. Il quitte donc Bérénice. De chagrin, celle-ci se procure tout ce qu'elle peut sur Racine et son œuvre « Titus et Bérénice ». Ce n'est pour Nathalie Azoulai que le motif de nous livrer une biographie de Jean Racine, depuis ses années comme élève à Port-Royal des Champs jusqu'à sa mort. Nathalie Azoulai ne s'en tient pas... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 12:12 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 décembre 2015

Les hommes tremblent, Mathieu Lindon

Les hommes tremblent, Mathieu Lindon, Éditions P.O.L., 169 pages Un SDF s'installe dans le hall d'un immeuble. Il est agité de tremblement qui intrigue les habitants et qui, de ce fait, n'osent pas le chasser. Ce dénommé Martin prend de plus en plus le rôle de gardien de la résidence et repousse par sa simple présence continuelle l'entrée d'autres individus indésirables. Il n'en reste pas moins plus supporté qu'accepté, d'autant que Martine, une compagne de Martin, s'installe, elle aussi, dans le hall. Découpé en cours chapitres,... [Lire la suite]
Posté par Olonnois85 à 20:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 décembre 2015

Rencontre du 8 décembre

Rencontre du 8 décembre avec Martine et Martine, Michèle, Marianne, Jaja, Simone et Marc. À notre programme nous avions deux livres : D'après une histoire vraie, de Delphine de Vigan et Villa des femmes, de Charif Majdalani. Quatre d'entre nous avaient lu ces deux livres. La discussion à propos de D'après une histoire vraie fut très vive et controversée. Pour les unes un roman subtil et bien construit, pour les autres un texte franchement trop long, plat, et peu convainquant. Tous admettent cependant un bon style et une... [Lire la suite]